Leila Alaouf

samedi 22 octobre 2011

Le soleil se lèvera

Aucun commentaire :
Le soleil se lèvera,
A l'aube des misères,
A l'aube des pertes,
L'aube du paysage détruit,


Quand le vent aura tout emporté avec lui,
Que le souffle de l'indifférence,
Aussi violent qu'un mot solitaire,
Aura tout rasé sur son passage,
Après que le souffle de la solitude,
Aura tout emporté dans nos quartiers,


Juste là où la douleur sera empreinte de nous,
De nos êtres,
De nos amants,
De nos frères,
Peut-être de nos mères.


Quand le prix sera suffisamment lourd.


Quand le destin aura estimé suffisants,
Nos larmes,
Nos plaintes,
Notre rapport charnel avec la soif,
Oui, charnel avec la soif,
La soif de tout,


Le soleil se lèvera.


Quand nous vieillirons jeunes,
Et quand nous ne connaîtrons la vieillesse,
Alors peut-être, le soleil se lèvera.
Quand le ciel aura assez souffert pour la terre,
Et qu'elle ne lui en sera pas reconnaissante.
Quand on aura assez rie,
A ce moment ils auront assez perdu la vie,


Alors, surement, le soleil se lèvera.


Quand l'image de nous se reflétera sur eux,
Quand on se verra dans un chêne,
Quand on se verra dans l'ardoise,
Dans le jasmin,
Ou dans la terre,


Mais aussi, quand tu te verras dans la crasse,
Quand tu te verras dans la guerre,
Dans la boue,
Quand ton reflet apparaîtra sur le front d'un millier d'orphelins,
Quand tu regarderas, et tu sauras que c'est toi.


Le soleil se couchera,
Mais nous le lèverons,
Par les ficelles de l'espoir,
Flottera entre les nuages par nos larmes,
Et étincellera par leurs visages
Et vos visages resteront ternis,
Par la lâcheté de vos âmes,
Non, pas celle de vos corps,
Ternis par celle de vos âmes,
Je ne vous oublie pas.


Ils arracheront le soleil d'un coffre noir,
Ils allongeront le soleil sur un lit de plumes, serein.
De ces plumes la, ils en feront des ailes pour le soleil,
Et le soleil se lèvera,
Délicatement,
amoureusement,
Il se lèvera avec sur ses ailes,
Tous les dos redressés,
Et toutes les défuntes âmes, plus brillantes que jamais,
Et leurs doux visages, défigurés mais si doux.


Ils recoudront le soleil,
Et nous leur tendrons l'aigue,
Ils attacheront au soleil,
Leurs sourires,
Mais aussi,
Le sacrifice d'une vie qu'ils n'ont pas choisi,
Le sacrifice, qu'ils ne comptaient pas donner,
Qu'ils ont offert bon-gré, malgré,
Mais ils l'ont fait.


Le soleil se lèvera parce qu'il en est ainsi,
Le soleil se lèvera car il ne peut se coucher sans apparaître,
Sans réapparaître,
Se lèvera pour se relever,
Se lèvera,
Ils sauront qu'ils se lèvera,
Ils sauront qu'il ne brûle pas.

Leila Alaouf

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire