grincement

Leila Alaouf

mercredi 10 octobre 2012

Ellipse

Aucun commentaire :

Au bout de ses doigts, les ongles n’existent plus, ses doigts sont nus. Les marques sur son dos dessinent en rouge la carte du pays trop longtemps fouetté.
Sur le bas de ses pieds, quelques témoignages des silencieux et amers fils, détournés de leur usage habituel.
Il est tout seul à être rentré, et c’est très peu pour mère Humanité.
« Qu’ont-ils fait ? » lui demande-t-on, « Où sont les autres ? », et avec lassitude et monotonie, il répond.

Et sa mère pleure et l’Histoire prend simplement note, tandis que d’autres lions dégustent telle de la chair, les litiges d’une enfance saccagée.