Leila Alaouf

samedi 8 novembre 2014

L'instant

3 commentaires :

                                              

N’écrit-on que la douleur,
Comme hospice intérieur ?

Et la place ne se fait-elle plus,
Qu’aux lamentations pestiférées
Par le cœur et bientôt la raison.

Et ces sentiments d’amnistie,
Quelques heures quelques jours,
Qui offrent à nos corps un peu de flegme,
Un peu de doux.

Ni joie patente, mais,
Douleur au moins se fait discrète.
Nageons-nous dans le culte de la plainte,
Et de l’élégie, désirant,
Fallacieusement gaieté,
Mais nous épanouissant,
Dans le creux de nos geintes ?

Quelques heures quelques jours,
Une nouvelle claire,
Un sourire fragile,
Au demeurant tangible,
À forte poigne le retenir,
Quelques instants quelques moments,
Sentir la paix,
Sentir vraiment.



L.A

3 commentaires :